Photo
Résumé : Avec son sourire carnassier et ses costumes chics, Patrick Bateman est l'incarnation du Golden Boy new-yorkais. Mais, à la nuit tombante, il laisse libre cours à sa démence. En bon sérial ciller, Patrick viole, torture et tue. Dans un monde lisse de tout sentiment, jusqu'ou l'horreur peut-elle aller ?

Ma critique : Voilà un livre qu'il me tardait de lire déjà de part son titre qui m'a directement interpellé mais aussi suite aux différentes critiques positives mais surtout négatives que j'ai pu lire sur le net. C'est avec pas mal d'appréhension et d'excitation que j'ai entamé cette lecture. Le début est plutôt calme mais je me suis malgré tout laissé embarquer dans l'histoire. Je regrette tout de même la citation tous les trois mots de marques vestimentaires ou autres qui à la longue devient pénible. Les meurtres sont quant à eux plutôt très bien détaillés mais un peu trop absents à mon goût. Et c'est là que je suis décu car après avoir lu bons nombres de critiques dans lesquelles les gens trouvaient les meurtres trashs et difficile à lire, je m'attendais vraiment à quelque chose qui me retourne et me laisse pantois mais il n'en est rien. Certes, c'est gore et dégueulasse et Monsieur Bateman est vraiment cruel y a pas à dire mais je reste malgré tout sur ma faim car j'attendais ces scènes de meurtres qui n'arrivaient qu'au compte goutte. Enfin, malgré cela j'ai pris un réel plaisir à lire ce livre mais je m'attendais à autre chose quand même. 

 
 
Photo
Résumé : Roxanne, Maggie et Candice, collègues/copines dans un célèbre magazine de mode londonien, ont une tradition : tous les premiers du mois, rendez-vous au Manhattan Bar, p'tit pub branché où l'on échange confessions et mojitos tout en critiquant les jeunes et en sifflant les serveurs. Enfin çà, c'est pour les célibataires. Roxanne, enceinte, et Maggie, qui vit une aventure avec un homme marié, ont autre chose en tête. Candice, elle dans un élan de générosité, invite la serveuse à leur table. Mais ajouter un ingrédient au "Cocktail Club" pourrait bien rompre son bel équilibre...

Ma critique : Cinquième et dernière lecture dans le cadre du challenge "à taaaaabbbbblllleeeee" et tentative de réconciliation avec le type chick lit qui m'avait carrément refroidi après la lecture de Cupcake club.  Je ne dirai pas que je suis réconcilié avec le style mais j'ai carrément adoré ce roman. Malgré ma réticence dans les premières pages, j'ai vite été pris dans l'histoire et j'ai terminé le bouquin en deux jours. Personnages haut en couleurs, situations complètement rocambolesques, disputes, réconciliations, retournement de situations,… Tout est rassemblé pour nous faire passer un excellent moment et surtout l'auteur réussi à nous emporter dans une histoire simple sans que l'on ait envie de refermer le livre. Une très bonne surprise pour moi.

 
 
Photo
Résumé : Quand l'actrice Gloria Lamark se suicide, Thomas, son fils dévoué, a le coeur brisé. Il ne peut pas l'accepter. Pour lui, quelque chose ne tourne pas rond dans un monde où une telle tragédie peut se produire. Comment le docteur Tennent, son psychiatre, la coqueluche des médias, a-t-il pu échouer à sauver une personne tellement spéciale et à qui Thomas vouait un amour aussi particulier? Thomas lui faisait pourtant confiance. II n'aurait pas dû. Le docteur Tennent mérite maintenant une bonne leçon...

Ma critique : Nouvelle lecture d'un de mes auteur favori et encore une fois je ne suis pas ressorti déçu. Peter James nous envoie un roman sombre et machiavélique comme il sait nous les servir. Inceste, meurtres, mensonges, folie,… tout est réuni pour nous retourner et nous donner envie de lire cette histoire sans avoir envie de s'arrêter. Le seul gros point noir du livre et qui fait que j'aime ce genre de roman pour justement ce petit détail c'est que l'on connait l'idée du tueur dès le début du livre et ça, ça enlève un peu le charme au type de roman qu'est le thriller. Cela ne m'a pas empêcher de dévorer ce roman du début à la fin malgré tout.