Photo
Résumé : Avec son sourire carnassier et ses costumes chics, Patrick Bateman est l'incarnation du Golden Boy new-yorkais. Mais, à la nuit tombante, il laisse libre cours à sa démence. En bon sérial ciller, Patrick viole, torture et tue. Dans un monde lisse de tout sentiment, jusqu'ou l'horreur peut-elle aller ?

Ma critique : Voilà un livre qu'il me tardait de lire déjà de part son titre qui m'a directement interpellé mais aussi suite aux différentes critiques positives mais surtout négatives que j'ai pu lire sur le net. C'est avec pas mal d'appréhension et d'excitation que j'ai entamé cette lecture. Le début est plutôt calme mais je me suis malgré tout laissé embarquer dans l'histoire. Je regrette tout de même la citation tous les trois mots de marques vestimentaires ou autres qui à la longue devient pénible. Les meurtres sont quant à eux plutôt très bien détaillés mais un peu trop absents à mon goût. Et c'est là que je suis décu car après avoir lu bons nombres de critiques dans lesquelles les gens trouvaient les meurtres trashs et difficile à lire, je m'attendais vraiment à quelque chose qui me retourne et me laisse pantois mais il n'en est rien. Certes, c'est gore et dégueulasse et Monsieur Bateman est vraiment cruel y a pas à dire mais je reste malgré tout sur ma faim car j'attendais ces scènes de meurtres qui n'arrivaient qu'au compte goutte. Enfin, malgré cela j'ai pris un réel plaisir à lire ce livre mais je m'attendais à autre chose quand même. 

 
 
Photo
Résumé : Roxanne, Maggie et Candice, collègues/copines dans un célèbre magazine de mode londonien, ont une tradition : tous les premiers du mois, rendez-vous au Manhattan Bar, p'tit pub branché où l'on échange confessions et mojitos tout en critiquant les jeunes et en sifflant les serveurs. Enfin çà, c'est pour les célibataires. Roxanne, enceinte, et Maggie, qui vit une aventure avec un homme marié, ont autre chose en tête. Candice, elle dans un élan de générosité, invite la serveuse à leur table. Mais ajouter un ingrédient au "Cocktail Club" pourrait bien rompre son bel équilibre...

Ma critique : Cinquième et dernière lecture dans le cadre du challenge "à taaaaabbbbblllleeeee" et tentative de réconciliation avec le type chick lit qui m'avait carrément refroidi après la lecture de Cupcake club.  Je ne dirai pas que je suis réconcilié avec le style mais j'ai carrément adoré ce roman. Malgré ma réticence dans les premières pages, j'ai vite été pris dans l'histoire et j'ai terminé le bouquin en deux jours. Personnages haut en couleurs, situations complètement rocambolesques, disputes, réconciliations, retournement de situations,… Tout est rassemblé pour nous faire passer un excellent moment et surtout l'auteur réussi à nous emporter dans une histoire simple sans que l'on ait envie de refermer le livre. Une très bonne surprise pour moi.

 
 
Photo
Résumé : Quand l'actrice Gloria Lamark se suicide, Thomas, son fils dévoué, a le coeur brisé. Il ne peut pas l'accepter. Pour lui, quelque chose ne tourne pas rond dans un monde où une telle tragédie peut se produire. Comment le docteur Tennent, son psychiatre, la coqueluche des médias, a-t-il pu échouer à sauver une personne tellement spéciale et à qui Thomas vouait un amour aussi particulier? Thomas lui faisait pourtant confiance. II n'aurait pas dû. Le docteur Tennent mérite maintenant une bonne leçon...

Ma critique : Nouvelle lecture d'un de mes auteur favori et encore une fois je ne suis pas ressorti déçu. Peter James nous envoie un roman sombre et machiavélique comme il sait nous les servir. Inceste, meurtres, mensonges, folie,… tout est réuni pour nous retourner et nous donner envie de lire cette histoire sans avoir envie de s'arrêter. Le seul gros point noir du livre et qui fait que j'aime ce genre de roman pour justement ce petit détail c'est que l'on connait l'idée du tueur dès le début du livre et ça, ça enlève un peu le charme au type de roman qu'est le thriller. Cela ne m'a pas empêcher de dévorer ce roman du début à la fin malgré tout. 

 
 
Photo
Résumé : Cinq témoignages accablants ont fait condamner à la détention perpétuelle Caroline, la femme de Amyas Crale, peintre renommé, mort empoisonné. Seize ans plus tard, Hercule Poirot prend l’affaire en main. Ne s’arrêtant pas aux évidences, tirant parti du moindre indice, il fait éclater une vérité à laquelle personne ne s’attendait.

Ma critique : 4ème livre lu dans le cadre du challenge "à taaaaable" et encore une fois j'ai été complètement emballé par le lecture de ce roman. Il est écrit un peu différemment des autres car il est coupé en trois parties : la rencontre avec les cinq témoins, la lecture des comptes rendus de ces cinq témoins et ensuite la conclusion. Cela permet au lecteur de revivre le même évènement mais de cinq points de vue différents mais avec des points communs. De cette manière, on vit l'enquête vraiment en même temps et cela nous pousse à chercher avec Poirot le coupable. Mais comme souvent, il n'est pas facile à trouver et chaque détail à son importance. Agatha Christie nous livre ici vraiment un très bon roman policier à la construction originale et très intéressante. 

 
 
Photo
Résumé : 1934. Lydia Langstone fuit sont mari, tyrannique et violent. Elle quitte la haute société londonienne, et tous ses privilèges, pour Bleeding Heart Square. Un nom funeste à l'image d'un sombre quartier. Là, elle trouve refuge dans une pension de famille. Un asile finalement bien inquiétant : Miss Penhow, l'ancienne propriètaire, est portée disparue; Joseph Serridge, son successeur, est introuvable ; un homme surveille jour et nuit la maisonnée... Et régulièrement parviennent à cette adresse des morceaux de coeur en décomposition, enveloppés dans du papier kraft...

Ma critique : Je suis tombé sur ce roman un peu par hasard et c'est sa couverture et son titre qui me l'on fait acheté. Je me suis dépêché de le lire et je dois dire que je n'ai pas été décu. Ambiance à l'anglaise comme je les aime, personnages attachants, enquête bien menée. Le mystère plane tout au long du livre. Mais il y a tout de même quelques petits points négatifs. Tout d'abord les personnages, ils ont beau être très attachants, ils sont un peu nombreux et l'on s'y perd parfois pour se rappeler qui et qui. Mais cela n'empêche pas une lecture très agréable. Chaque début de chapitre commence par une partie du journal intime de la personne disparue ce qui nous renvoie un peu en arrière et nous permet de bien s'imprégner de l'histoire. Pour parler du dénouement sans vous en dire de trop, disons que j'ai été très surpris car j'ai cherché durant la lecture qui aurait pu être le coupable sans jamais penser à ce dénouement. Mais je l'ai trouvé un peu court ce dénouement comme un peu posé là parce qu'il fallait. Mais ce livre reste tout de même un vrai plaisir à lire et nous emporte vraiment dans le vieux Londres des années 30.

 
 
Photo
Résumé : La petite ville de Promise Falls est sous le choc : les Langley viennent d'être sauvagement assassinés. Qui pouvait en vouloir à cette famille en apparence tranquille ? Oui a bien pu commettre cet acte aussi barbare que gratuit ? Les rues de cette banlieue réputée paisible sont-elles encore sûres ? Seul témoin du drame : Derek Cutter, dix-sept ans, qui n'aurait jamais dû se trouver là. Alors que tous les regards se tournent vers cet ado déjà connu pour quelques méfaits, Jim Cutter, bien décidé à prouver l'innocence de son fils, va mener sa propre enquête et découvrir que 'certains sont prêt à aller très loin pour préserver les apparences... Faux-semblants, jalousies, convoitises, trahisons, rivalités, meurtres...

Ma critique : Le premier roman de cet auteur que je lis et je n'ai pas été déçu. Des chapitres courts mais palpitants, des personnages très attachants mais aussi certains que l'on détestent à travers les pages. L'auteur nous livre un suspense haletant que l'on a du mal à arrêter. L'intrigue est superbement bien mené et tout au long de l'histoire on tente de trouver qui se cache derrière cet assassinat sordide. Pas mal de rebondissements et des événements qui se recoupent entre eux là où l'on ne s'y attendaient pas rendent ce livre vraiment très bon. Un thriller haletant et palpitant. J'ai hâte de découvrir d'autres romans de cet auteur.

 
 
Photo
Résumé : Ils étaient prêts aux pires atrocités pour conserver l’éternelle jeunesse. Un portrait de douze personnages au visage en décomposition… La toile est l’oeuvre d’un certain Waldegrave, ami d’Oscar Wilde et passionné d’occultisme, mais elle est sans valeur et plutôt médiocre. Alors pourquoi la mystérieuse Cordelia Gray veut-elle à tout prix s’en emparer ? Quel est le secret du portrait ? Qui sont ces douze personnages ? Vincent Pearson, l’actuel propriétaire du tableau, découvre un lien entre cette oeuvre démoniaque et une série de meurtres particulièrement abominables qui secouent la Nouvelle-Angleterre depuis quelques mois.

Ma critique : Inspiré par le roman "le portrait de Dorian Gray" d'Oscar Wilde, Graham Masterton nous offre un pur roman de terreur dans un univers sombre et glauque comme je les adore. L'histoire est un peu tirée par les cheveux mais quelle histoire de folie. Le livre se lit très vite, les pages s'enchaînent, l'action et l'horreur sont présentes tout au long du livre sans jamais s'essouffler. Les membres de la famille Gray sont ignobles et l'ont ne trouve aucune compassion pour eux. Bref, comme à son habitude Masterton nous offre un roman exceptionnel (probablement l'un de mes préféré) 

 
 
Photo
Résumé : Quand Chloé Marin, jeune et talentueuse psychologue, collabore à une enquête de police sur la mystérieuse disparition d'un jeune mannequin sur une petite île de Floride, elle ne s'attend pas à voir son propre passé resurgir. Et surtout pas ces meurtres terribles qui l'ont brisée lorsqu'elle était adolescente et qu'elle a essayé d'enfouir au plus profond de sa mémoire. Pourtant, à peine démarre-t-elle ses recherches qu'une série de crimes est commise, qui lui rappelle le drame dont elle a été témoin dix ans plus tôt. Mais le plus perturbant, ce sont ces visions qui s'emparent de son esprit. Des visions incroyablement réalistes de la jeune femme disparue implorant son aide. Dès lors Chloé n'a plus le choix. Prête à tout pour faire la lumière sur cette affaire, elle s'associe à Luke Cane - un détective privé secret et mystérieux à qui elle a accordé sa confiance. Mais elle ne sait pas encore à quel point sa protection lui sera précieuse. Ni qu'elle est désormais la cible d'un tueur implacable. Un tueur qui n'est jamais loin...

Ma critique : Encore une fois, Heather Graham nous offre un excellent roman mais on est tout de même loin des thrillers que peuvent nous offrir certains auteurs. Ca se lit bien, les personnages sont attachants, l'intrigue est plutôt bien mené mais l'histoire d'amour entre le policier et le personnage principal prend tout de même un peu trop le dessus pour un roman qui se veut suspense/thriller. Si ce n'est ce petit point qui pourrait en rebuter certains le final est vraiment bien amené et la lecture est tout de même agréable sans avoir besoin de se prendre la tête. 

 
 
Photo
Résumé : A la suite d’une catastrophe mondiale les pays les plus développés sont envahis par des hordes de zombies cannibales. Seules quelques enclaves subsistent, en Somalie notamment. A la recherche d’un remède, un groupe d’adolescentes surarmées, menées par un employé des Nations Unies, se rend à New York. Tous se croient préparés au pire. Mais dans l’île de Manhattan en ruine, ils vont bientôt découvrir que la non-mort est loin d’être le destin le plus terrifiant…

Ma critique : Un excellent roman de Zombies remis au goût du jour par David Wellington que je viens de découvrir. Ce roman nous embarque dans un New York apocalyptique infestés de zombies affamés de chair humaine. Classique me direz-vous ? Eh bien justement non, c'est là que l'auteur nous balance le truc énorme, un zombie ayant garder son intelligence et capable de parler, penser et réfléchir. Je ne vous en dit pas plus mais l'auteur nous offre un roman bourré d'action, de gore avec un soupçon de fantasy. Bref un vrai plaisir pour les amateurs du genre. J'ai déjà hâte de découvrir les deux tomes suivants. 

 
 
Photo
Résumé : Paul Sheldon, écrivain de best-sellers, est devenu riche et célèbre grâce aux aventures d'une héroïne romantique qu'il a créée: Misery Chastain. Au bout d'un certain nombre de tomes, il décide de la faire mourir pour se consacrer à d'autres histoires. Alors qu'il voyage en montagne, il subit un grave accident de voiture à cause d'une tempête de neige. Il sera sauvé par une ancienne infirmière, Annie Wilkes, qui se dit être sa plus fervente admiratrice. Elle le soigne,  mais Paul sent qu'il se passe un truc pas clair.  Lorsqu'elle découvre la mort de son héroïne dans le dernier roman de Paul, elle va le séquestrer et l'obliger à reécrire un livre qui fera revenir Misery à la vie. C'est à ce moment que le supplice et le cauchemar de Paul va commencer...

Ma critique : On connait tous Stephen King et sa capacité à écrire de vraies petites bombes et ce huit - clos ne déroge pas à la règle des chefs d'oeuvre. L'horreur augmente crescendo au fil de pages et malgré le fait que l'histoire ne se passe que dans un seul endroit voire même une seule pièce nous donne envie de tourner les pages toujours plus vite. Les personnages qui sont au nombre de deux sont exceptionnels. D'un côté on a cet écrivain pris en otage et qui subit nombres de supplices en tout genres et pour qui on ne peut qu'avoir de la pitié et de l'autre on a Annie Wilkes chez qui la folie augment au fur et à mesure de l'histoire et à chaque pages un peu plus. On se demande ce qu'il va arriver à Paul chaque fois qu'Annie passe la porte de sa chambre. Certaines scènes de supplices restent difficiles à lire (mais je ne vous raconte rien et je vous invite à découvrir cela par vous-même) et le final est vraiment superbe. Bref, ce livre est à lire absolument sans modération.