Photo
Résumé : 1934. Lydia Langstone fuit sont mari, tyrannique et violent. Elle quitte la haute société londonienne, et tous ses privilèges, pour Bleeding Heart Square. Un nom funeste à l'image d'un sombre quartier. Là, elle trouve refuge dans une pension de famille. Un asile finalement bien inquiétant : Miss Penhow, l'ancienne propriètaire, est portée disparue; Joseph Serridge, son successeur, est introuvable ; un homme surveille jour et nuit la maisonnée... Et régulièrement parviennent à cette adresse des morceaux de coeur en décomposition, enveloppés dans du papier kraft...

Ma critique : Je suis tombé sur ce roman un peu par hasard et c'est sa couverture et son titre qui me l'on fait acheté. Je me suis dépêché de le lire et je dois dire que je n'ai pas été décu. Ambiance à l'anglaise comme je les aime, personnages attachants, enquête bien menée. Le mystère plane tout au long du livre. Mais il y a tout de même quelques petits points négatifs. Tout d'abord les personnages, ils ont beau être très attachants, ils sont un peu nombreux et l'on s'y perd parfois pour se rappeler qui et qui. Mais cela n'empêche pas une lecture très agréable. Chaque début de chapitre commence par une partie du journal intime de la personne disparue ce qui nous renvoie un peu en arrière et nous permet de bien s'imprégner de l'histoire. Pour parler du dénouement sans vous en dire de trop, disons que j'ai été très surpris car j'ai cherché durant la lecture qui aurait pu être le coupable sans jamais penser à ce dénouement. Mais je l'ai trouvé un peu court ce dénouement comme un peu posé là parce qu'il fallait. Mais ce livre reste tout de même un vrai plaisir à lire et nous emporte vraiment dans le vieux Londres des années 30.

 





Leave a Reply.