Photo
Résumé: Chargé de restaurer une vieille demeure victorienne, David Williams y est confronté à d'étranges phénomènes : bruits mystérieux, lueurs inexplicables et surtout la présence de Brown Jenkin, un rat d'une taille monstrueuse qui rôde dans le grenier. Il apprend bientôt que la maison était au siècle dernier un orphelinat, et que tous les enfants y sont morts en l'espace de deux semaines. Épidémie ? ou bien les petits pensionnaires ont-ils été enlevés et tués au cours d'un rituel abominable ? Explorant  le grenier,  il découvre que celui-ci est en fait une porte sur le temps, qui permet de revenir en 1886, date à laquelle les Grands Anciens firent une première tentative pour reprendre le contrôle de notre planète. Une seconde offensive se prépare...

Ma critique : Comme d'habitude, Masterton ne m'a pas déçu. Dès les premières, on rentre dans le vif du sujet et c'est la panique. Et ça va en s'amplifiant au fil des pages. Difficile de décrocher une fois commencer, l'histoire ne ralenti jamais et il se passe quelque chose à chaque page que l'on tourne. De plus, c'est sanglant voire gore par moments et les détails sont parfaitement décrit. Un très bon roman d'horreur comme je les aime.


 





Leave a Reply.